Depuis 35 ans, TOPSOLID commercialise en France et dans le monde ses solutions de logiciel CFAO et ERP. Avec des milliers de références clients, et plus de 100 000 licences logicielles vendues depuis sa création, TOPSOLID s’est adapté aux évolutions technologiques du marché, pour répondre toujours mieux aux besoins de ses clients. En matière de CAO et FAO, quelles sont alors les évolutions notables des 3 dernières décennies ? Comment s’adapter dans cette course vers l’amélioration continue ? Réponses.  

Des nouvelles problématiques au sein des entreprises utilisatrices de solutions de CAO et FAO

Dans un contexte concurrentiel où les progrès technologiques exigent une adaptation constante des techniques, les entreprises n’ont d’autre choix que de capitaliser sur leur expérience. S’appuyer sur ce savoir-faire immatériel, ces bonnes pratiques, permet d’éviter de recréer ce qui a déjà été fait autrefois et donc de gagner du temps.

À l’heure du BIM et de la maquette numérique, les échanges de données CAO sont devenus habituels entre donneurs d’ordre et sous-traitants. Les processus de travail évoluent et les différents acteurs doivent faire preuve d’agilité.

En FAO, pour réaliser une programmation pièce de plus en plus rapide, les équipes ont besoin de réutiliser facilement les programmes d’usinage ou d’une variante. Dans ce sens, la programmation de pièces en mode automatique devient possible.

 

Les évolutions les plus notables en 30 ans en matière de CAO et FAO

En CAO et FAO, les avancées technologiques de ces dernières années ont rendu possible une véritable accumulation de l’expérience utilisateurs, grâce à une réutilisation facile. Il est question ici de PDM et d’intégration CAO-FAO.

L’avènement du PDM

Le PDM, ou Product Data Management, est un outil numérique permettant d’extraire, de gérer et de stocker les informations électroniques relatives à un produit. En CFAO, l’avènement du PDM a permis de centraliser et de rendre disponibles de façon fluide et maîtrisée l’intégralité des documents CAO, à l’ensemble des utilisateurs concernés. Un tel outil permet aux entreprises de mettre en place le travail collaboratif, afin de capitaliser sur leur savoir-faire, tout en montant en performance.

La généralisation de solutions intégrées CAO / FAO / ERP

Fluidité des échanges d’information, sécurisation des données, gain de temps et de productivité, amélioration des process… L’arrivée sur le marché de solutions intégrées CFAO/ERP a bénéficié aux entreprises de multiples façons. Cet espace de stockage unique regroupe en son sein l’ensemble des méthodes, savoir-faire, paramètres de conception et résultats essentiels à l’entreprise. Cette centralisation des données garantit aux industriels de se doter des meilleures chances de pérennité quant à leur expertise et leurs process métier. Une préservation des actifs intemporels qui a clairement changé la donne.

Des interfaces utilisateurs de plus en plus intuitives

Désormais, une fois la constitution de la bibliothèque des standards de fabrication effectuée, les équipes techniques n’ont qu’à piocher dans les différents éléments pour élaborer de nouveaux projets. De telles fonctionnalités offrent en effet des données directement exploitables en préparation, mais aussi en production grâce à l’intégration CAO-FAO. Grâce à des interfaces toujours plus ergonomiques, les équipes ont gagné en efficience à chaque étape, de la conception à la réalisation. Au besoin, les logiciels TopSolid sont en mesure de générer rapidement toutes les nomenclatures, fiches suiveuses ou programmes d’usinage nécessaires. Capitaliser sur son savoir-faire et automatiser la production de documents représentent un gain de temps précieux !

 

 

La gamme de solutions CAO, FAO, ERP TopSolid

Des algorithmes de calcul de trajectoire toujours plus puissants

En FAO, la généralisation d’ordinateurs de plus en plus puissants a permis aux entreprises de disposer d’algorithmes de calcul de trajectoire encore plus précis. Une fonctionnalité particulièrement importante en tôlerie notamment, où il est important de pouvoir s’appuyer sur des algorithmes ultra-performants, afin d’éviter la surchauffe et les bavures. Se doter d’un logiciel de CFAO avec des algorithmes de trajectoire de découpes performants garantit un niveau de qualité supérieure.

L’amélioration des algorithmes de calcul de trajectoire représente enfin un enjeu important pour la fabrication de pièces de formes complexes, qui nécessitent une programmation optimale. En fraisage, la stratégie d’ébauche Boost Milling  adapte les trajectoires de l’outil de façon à conserver un angle constant. La programmation de pièces complexes 4 et 5 axes requiert des outils de simulation performants et des automatismes puissants. 

Une adaptation constante de la FAO aux nouvelles technologies

Nouveaux types de machines, nouveaux types d’outils coupants, communication entre systèmes – ex : bancs de mesures outils, bases de données d’outils en ligne… La FAO a dû s’adapter au fil de l’apparition de nouvelles technologies. La personnalisation de votre logiciel de FAO est donc un critère important, afin de s’adapter aux spécificités de votre activité et aux systèmes déjà en place dans votre entreprise

 

Éditeurs de logiciel : comment rester à la page face aux évolutions constantes ?

Dans un contexte mouvant, où la dernière innovation technologique est chassée par la suivante, les entreprises ont besoin de s’appuyer sur des logiciels de CFAO fiables et régulièrement mis à jour. Conscient de ces enjeux, TOPSOLID fait particulièrement attention aux retours de ses clients, pour faire évoluer ses logiciels dans le sens du besoin. De la même manière, nos équipes restent à l’écoute active du marché. En lien avec les fabricants de machines, d’outils ou d’autres logiciels connexes, notamment lors de salons ou d’expositions, nous menons une veille active auprès des différents acteurs du marché.

Pour rester à la page, il est également important de recruter des jeunes formés aux dernières technologies informatiques, voire d’usinage. En parallèle, nous formons continuellement nos collaborateurs, afin qu’ils soient toujours performants, dans leur domaine de prédilection ou dans des domaines connexes.

 

Et après ? Quelles évolutions prévoir pour les décennies à venir ?

À l’aube des années 2020, de nombreuses innovations technologiques devraient voir le jour et s’installer progressivement dans les entreprises :

  • La généralisation de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée, qui deviendront des outils standards
  • La simulation sera omniprésente.
  • Le développement de logiciels interconnectables, pour échanger et utiliser les mêmes données de base dans l’entreprise ou celles en provenance des donneurs d’ordre.
  • L’émergence de l’IA, même s’il faut se méfier des discours marketing trop enthousiastes à ce sujet
  • L’usine numérique (Industrie 4.0) passe du concept à la réalité

 

 

Dans tous les cas, il convient de garder à l’esprit que l’utilisateur n’évolue pas toujours au rythme de la technologie. L’enjeu pour les éditeurs de logiciels est de faire en sorte que le logiciel proposé reste un outil accessible, opérationnel et simple d’utilisation, qu’il est possible d’enrichir de son expérience, ou de celle d’autres utilisateurs dans des domaines connexes.